3919

Appeler Violence Femme Info

17

Appeler Police secours

Picto Oeil

Effacer mes traces

Comprendre les violences sexuelles

Les violences faites aux femmes, telles que l’Observatoire héraultais les considèrent, ne sont pas une accumulation de faits dont nous comptons les victimes et constatons leur prédominance féminine. Il existe un continuum dans les violences faites aux femmes, dont le principal fondement est le patriarcat, en tant que système d’oppression. 

Le patriarcat est une construction sociale qui induit une différence entre les femmes et les hommes conduisant à un rapport de domination des hommes sur les femmes.

Cette construction du rapport de domination a notamment pour conséquence une sur représentation des hommes à des fonctions socialement et économiquement prestigieuses et a contrario la sur représentation des femmes dans des domaines d’activité précaires et toute activité orientée vers le soin et l’accompagnement des autres ; l’assignation des rôles dès la naissance ; l’objétisation du corps féminin…

Le corps comme objet de désir et de contrôle

Ce continuum des violences faites aux femmes signifie que pour endiguer le processus, des mesures doivent être appliquées à différents niveaux : prévention, sensibilisation, répression.

Les violences faites aux femmes nous concernent tous et toutes, en tant que sujet transversal des politiques publique de santé, d’éducation et de formation, de justice. Les violences faites aux femmes ciblent la moitié de la population, sans distinction d’âge, de milieu social et professionnel, d’origine ou d’état de santé.

La mise en place d’un Observatoire concentré sur le territoire héraultais traduit la volonté de renforcer et promouvoir le partenariat entre pouvoirs publics, réseaux associatifs et recherche universitaire, pour lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes à partir d’une vision globale et systémique de la problématique. 

Textes de référence

  • La Convention du conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (dite Convention d’Istanbul), ratifiée par la France le 4 juillet 2014.
  • La Loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes stipule dans son 1er article : « l’État et les collectivités territoriales, ainsi que leurs établissements publics, mettent en œuvre une politique pour l’égalité entre les femmes et les hommes »
  • Le 5ème plan national (2017-2019) de lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes promeut « le développement des Observatoires territoriaux des violences faites aux femmes » (objectif 37)
  • Le plan départemental de prévention de la délinquance de l’Hérault 2020 -2024
  • Le plan national d’action 2021-2025 contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche.

Nos partenaires

Contributeurs à la création et au fonctionnement de l'observatoire.